Eric Zemmour, personnalité politique la plus détestée par les Français

Le baromètre politique du mois d’octobre 2021 réalisé par Odoxa – Dentsu Consulting pour la presse régionale, LCP et Public Sénat fait état de mouvements dans l’opinion publique quant à la droite de la droite de l’échiquier politique. Ses déclarations chocs ne sont pas passées inaperçues, Eric Zemmour déchaîne de plus en plus les passions. D’après l’analyse de Dentsu Consulting, si l’ancien journaliste accumule les mentions sur les réseaux sociaux, celles-ci sont principalement liées à ses sorties polémiques et pour un tiers environ, connotées négativement.

Les intentions de vote pour le presque candidat ont bondi de 5 % avant l’été à 16 % la semaine dernière, selon l’étude publiée dans l’Obs, et sa cote enregistre la plus forte progression. Désormais, 23 % de Français déclarent le soutenir (10 %) ou avoir de la sympathie (13 %) pour lui. Ce regain de popularité s’illustre aussi à droite hors-RN avec 6 points de plus, pour atteindre 38 % d’adhésion (soit 5 points de plus que Marine Le Pen).

Dans le même temps, le polémiste enregistre 2,5 fois plus de rejet que de sympathie, avec 57 % des personnes interrogées. Ces chiffres remettent en question son potentiel électoral, souligne l’institut de sondage, puisqu’ils rendent difficile un passage au premier tour, et impossible une victoire au second.

À droite, Édouard Philippe caracole en tête

Sur fond de hausse des prix du carburant et d’inquiétudes quant au pouvoir d’achat, la cote d’Emmanuel Macron baisse de deux points (40 % pensent qu’il est un bon président de la République), de trois points pour Jean Castex (37 % estiment qu’il est un bon Premier ministre).

L’ancien chef du gouvernement, Édouard Philippe, reste indéboulonnable dans le cœur des Français et Françaises qui le soutiennent ou ressentent de la sympathie pour lui à 44 %, 64 % auprès des sympathisants de droite. Le maire du Havre a bien créé son parti, Horizons, mais pour l’instant, il s’agit principalement de soutenir le Président. Pour ce public, les candidats LR potentiels viennent ensuite, 63 % pour Valérie Pécresse (+ 8 points), Xavier Bertrand 60 %. Pour autant, si les candidats LR ne suscitent pas l’enthousiasme, ils restent la principale menace politique pour Emmanuel Macron grâce au regard des contingents d’électeurs et électrices.

À gauche, opinion sévère contre Anne Hidalgo

La candidate désignée par le Parti socialiste peine à rassembler. Pour les trois quarts des Français et Françaises, elle est une mauvaise candidate, c’est aussi l’avis d’un sympathisant de gauche sur deux. Les répondants ne la jugent ni compétente (69 %), ni proche des gens (71 %) et ne lui trouvent pas non plus une stature de femme d’État (69 %). Pour les trois-quarts, elle ne leur inspire pas confiance et n’est pas sincère. La majorité des sympathisants de gauche sont d’accord.

Dans le classement général, elle n’occupe que la 17e place, loin derrière les candidats de droite et d’extrême droite. À choisir entre elle et Yannick Jadot, 55 % des Français et Françaises lui préféreraient l’écologiste. Seulement 58 % sympathisants de son parti lui donneraient leur préférence face à l’eurodéputé vert.

Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1 005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogés par Internet par Internet les 20 et 21 octobre 2021. La marge d’erreur des résultats d’ensemble s’établit, selon le score visé, entre plus ou moins 1,4 et 3,1 points.

Baromètre politique publié par Ouest France, le 26 octobre 2021

Source de l’article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x