Populisme, manipulation, déjà vu


Manipulation de masse, populisme et comment (essayer) de contrer

Face aux populismes, il existe aussi une exigence de clarté pédagogique, d’autant plus indispensable qu’elle succède à des années de flou démagogique. « L’histoire ne nous apprend rien, car elle contient tout, si ce n’est qu’il ne faut pas envahir la Russie à la fin de l’été », écrivait avec ironie et cynisme l’historien britannique A.J.P. Taylor.

Pourtant il existe des analogies troublantes entre les années 1930 et le temps présent. La libération de la parole, qui ouvre la voie à celle de l’action haineuse, est à l’œuvre.

Qui aurait osé penser que plus de 75 ans avoir avoir vaincu le fascisme, celui ci referait surface dans beaucoup de pays, et que des dirigeants emploieraient les mêmes mots que Mussolini par exemple( Salvini pour ne pas le nommer) ?

Formé en 1946 par des partisans de l’ancien dictateur Benito #Mussolini, dont la plupart avaient participé à l’expérience de la République sociale italienne et du parti #fasciste républicain, le #MSI est devenu le quatrième parti d’Italie au début des années 1960.

Le FN , devenu Rassemblement National, parti fondé nous le savons tous , par des anciens de la Waffen SS, et dont le logo n’est autre que la flamme d’un ancien parti Néo Nazi, le slogan « Réveillez vous « directement inspiré du parti Nazi .

Bien évidemment confrontée à ces évidences, à plusieurs reprises, la main sur le cœur, Le Pen a nié et nous a sorti un mensonge « picard ».

Les signes sont pourtant bien là sous les yeux de tout le monde

L’histoire de son logo apporte un démenti formel à cette attitude. La première flamme du FN, une flamme bleu, blanc, rouge plantée sur un socle rouge où le nom du parti se détache en lettres blanches, se calque, excepté les couleurs, sur celle du MSI, le Movimento sociale italiano (Mouvement social italien).

Le slogan « Réveillez vous « C’est le slogan du parti nazi, qui se trouve partout sur les étendards du parti, les cartouches des étendards du parti, de sa création à sa destruction.» Il développe : «L’idée, c’est que l’Allemagne était alors dans une situation très compliquée, après sa défaite lors de la Première Guerre mondiale. Pour s’en sortir, il fallait se réveiller et adhérer à l’idéologie raciale nazie.

Donc , concrètement , nous savons tous car c’est visible aux yeux de tous.

Comment sont ils arrivés au pouvoir?

L ‘Allemagne par exemple, était en situation difficile avec des millions de chômeurs, et les partis en place trop conservateurs, n’avaient pas su réagir à temps,

Hitler, par ses discours où ils promettait de redonner la fierté de leur patrie aux Allemands, en leur promettant un job, de les débarrasser de ceux qui étaient responsables de tous les maux de l’ Allemagne, enflamma les esprits crédules qui virent en lui le sauveur.

Ils se bouchèrent les oreilles sur la haine des Juifs, étrangers etc, parce que ce qu’ils entendaient leur plaisaient .

Il leur promit : Votez pour moi , et dans 4 ans, vous ne reconnaîtrez plus l’Allemagne !

En cela, il n’a pas menti, 4 ans après, PLUS PERSONNE NE RECONNAISSAIT L’ALLEMAGNE EN EFFET, mais la démocratie était MORTE !

Dans les mois qui suivirent la prise du pouvoir d’Hitler, des membres des SA et de la Gestapo allèrent de maison en maison à la recherche des ennemis du nazisme. Ils arrêtèrent les socialistes, les communistes, les leaders syndicaux et en général tous ceux qui s’étaient exprimés contre le parti nazi. Certains furent assassinés. A l’été 1933, le parti nazi était devenu le seul parti politique légal. Presque toute l’opposition organisée au régime avait été éliminée. La démocratie était morte en Allemagne.

Il instaura la peur dans les rues, ceux qui commençaient à réaliser ce qui se passait ne pouvaient plus réagir sous peur d’arrestation ou pire, il était trop tard.

2021 : Une pandémie mondiale vient de passer par là, des gens inquiets de leur avenir ,(malgré un plan de relance énorme et un contexte moins dramatique ni angoissant), une manipulation des cerveaux par les médias qui préparent le terrain pour le Pen ou  quelqu’un de l’extrême droite, en ne montrant que les violences, ciblant l’immigration (eh oui l’éternelle utilisation des boucs émissaires),l’utilisation ad nauseam de termes guerre civile en vue, pour mieux conditionner et pousser à voter celle qui nous SAUVERAIT de tout çà, là aussi , cela a un affreux goût de déjà vu.

Or , si les médias ne nous montrent que la violence, selon les statistiques, elle n’a pas augmenté, ce qui a augmenté, c’est le nombre d’articles dans la presse, et l’effet loupe des réseaux sociaux.

Aussi, comme par hasard, ( et une petite recherche internet vous le dira) , comme par hasard, on remue le spectre de la violence et de l’immigration désastreuse, toujours avant une élection présidentielle, et le RN bien sûr, nous rejoue son disque rayé, « Travail , amour , famille , patrie, immigration, fermer les frontières, français de souche « etc », bref le bon vieux cocktail populiste qui résonne comme en 1933.

Les mêmes grosses ficelles, adaptées à 2021, reviennent toujours, un bouc émissaire, jouer sur la peur, vous rassurer par des mensonges qu’on a la solution (toujours simpliste la solution, virer les étrangers).

Bref, tout est déjà écrit là, le fascisme n’a pas commencé avec les chambres à gaz !

«Cela a commencé avec les politiciens divisant le peuple» avec «nous contre eux». Cela a commencé par l’intolérance et les discours de haine et lorsque les gens ont cessé de s’en soucier, ils sont devenus insensibles et ont fermé les yeux.

La haine des autres , le repli sur soi, le nationalisme sont les signes du fascisme.

Comment lutter contre ?

Il ne sert à rien d’essayer de convaincre l’électorat de Le Pen, car si ils sont capables de voter pour elle, c’est qu’ils sont sourds à tout autre argument

Leur montrer aussi qu’elle est corrompue, incompétente et que ces discours s’inspirent du fascisme, ne sert à rien car ils retournent l’argument contre vous, disant que le gvt actuel est une dictature et que la France est coulée.

Bref , une perte d’énergie et de temps qui ne fera que les pousser encore plus à voter pour elle.

Ce qu’il faut faire, c’est constamment poster les actions positives du gouvernement, des articles positifs émanant de sources crédibles j’entends , ou et des alertes venant d’experts.

Et diffuser et partager , mais pas en groupes fermés, publiquement , et partout sur le net, car la bataille se joue là et bien là, car si on peut convaincre ne serait ce que 10 personnes de ne pas voter pour un extrême, c’est déjà une petite victoire !

Nous avons un outil, qui bien que destructeur car il permet le lessivage de cerveaux à grande échelle, est aussi, paradoxalement, la même arme qui peut aider à lutter contre.

Si les extrémistes l’ont bien compris et inondent le net , il nous appartient d’inonder le net de positivité et de faits prouvant que notre pays ne va pas si mal et combien nous sommes privilégiés de vivre en France qui reste une très grande démocratie,

Et cela reste votre plus bel argument contre ceux qui disent qu’ils vivent en dictature !

NB : J’ai écrit cet article en mai 2021, et le sieur Zemmour n’avait pas encore surgi, je l’englobe donc dans ceux qui remuent le spectre de l’immigration, qui distillent la haine (après tout, il joue dans la même cour d’extrême droite, ultra nationaliste, et en partage les mêmes slogans nauséabonds).

C’est parce que nous vivons dans une très grande démocratie que nous sommes attaqués par ceux qui sont libres de manifester sans cesse, vomir leur haine du gvt sur le net , et inonder de fakes news et autres!

la leur serait tout bonnement impossible dans une dictature !  

Murielle Stentzel

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x