Vendre son âme à Poutine

La machine de propagande du Kremlin a perturbé le discours public dans l’Union européenne non seulement par le biais de médias comme RT et Spoutnik, mais aussi en attirant des journalistes, des analystes et même des acteurs populaires européens pour soutenir la position de la Russie. Elena Servettaz identifie plusieurs apologistes de Poutine dans les médias français.

Alors qu’en Russie de nombreux journalistes tentent d’échapper à la machine de propagande du Kremlin, en France, il y a des journalistes et des politiciens qui se précipitent dans la direction opposée. Ils sont prêts à tout pour trouver un accord avec Moscou.

Prenez, par exemple, Eric Zemmour, ancien chroniqueur du Figaro et panéliste régulier de l’émission populaire du samedi soir On n’est pas couché sur France 2. Zemmour est un expert d’extrême droite connu pour ses revendications antilibérales et misogynes.

NDLT : Il a également été accusé de plagiat pour son livre « Un suicide Français ».

J’ai trouvé au moins 2 sources que Zemmour a plagiées : un historien, David Cascaro, et un journaliste, figure importante de la Nouvelle droite, premier directeur de la rédaction du Figaro Magazine, Jean-Claude Valla.

Lors d’une apparition sur On n’est pas couché, Zemmour a déclaré qu’il ne voulait “pas d’immigration, même pas réglementée” en France. Dans une interview au quotidien italien Corriere Della Sera, il a mis en garde l’intervieweur sur le risque d’une guerre civile en France, affirmant que “seuls les musulmans” vivaient dans les quartiers de banlieue français de grande hauteur tandis que “les Français ont été contraints de quitter ces banlieues”. . ” Des déclarations comme celles-ci ont fait de Zemmour un paria, amenant les politiciens français et même les journalistes à se retourner contre lui. Seul Jean-Marie Le Pen, fondateur du Front national d’extrême droite, a continué à le soutenir, affirmant qu’il n’y a que trois journalistes en France qui ont « joué franc jeu » avec lui, dont Zemmour.

Lorsque le présentateur d’On n’est pas couché Laurent Ruquier a finalement évincé Zemmour de l’émission, il a dit qu’il regrettait les cinq années où il avait travaillé avec Zemmour qui avait rendu ce dernier célèbre. Bien que Zemmour ait disparu des écrans de télévision après une succession de scandales, il a publié en 2014 un livre intitulé Le Suicide Français, annonçant la mort de la France. Le livre est devenu un best-seller national.

Ce mois de juin, Zemmour a trouvé une nouvelle étape. Le site francophone de la chaîne de télévision du Kremlin RT (anciennement Russia Today) a publié son éditorial intitulé “Vladimir Poutine n’est pas un gentil” (“Vladimir Poutine n’est pas gentil”), dans lequel il analyse la nouvelle commande à la manichéenne. « Poutine n’est pas bon, et l’Union européenne est bonne, Angela Merkel est bonne, François Hollande est bon, Barack Obama est bon », a écrit Zemmour. Tous essaient de « prouver qu’ils aiment tout le monde », ajoute-t-il sarcastiquement, reprochant au président américain d’avoir « gelé les comptes bancaires des proches de Poutine » et Hollande d’avoir « refusé de fournir les navires de guerre Mistral que Poutine avait commandés à Sarkozy et qui avait déjà été payé. Quant aux événements de l’année dernière dans l’est de l’Ukraine, il les décrit dans la meilleure tradition de la télévision d’État russe : « Les mauvais [politiciens] ont envoyé leurs troupes clandestines pour soutenir les insurgés ukrainiens. Les bons [les] ont secrètement aidé à renverser le gouvernement ukrainien du pouvoir. Mais cela s’appelle une révolution, pas un coup d’État. »

En novembre 2014, lorsque RT a lancé son service en français, le journaliste et éditeur russe Sergei Parkhomenko a prédit que Zemmour apparaîtrait bientôt sur la chaîne de télévision du Kremlin : « Rappelez vous de mes mots, [le Kremlin] va maintenant commencer à acheter vos célébrités pour des sommes folles. Et Zemmour sera le premier [à se vendre]. “Parkhomenko a ajouté qu’il ne serait pas surpris si Jean-Pierre Elkabbach et Patrick Poivre d’Arvor emboîtaient le pas.

L’ensemble des canaux de propagande russe en France comprend un groupe de réflexion, l’Institut européen pour la démocratie et la coopération, dirigé par Natalia Narochnitskaya. Les employés de l’Institut apparaissent dans diverses émissions de télévision et de radio françaises pour soutenir la politique du Kremlin, arguant que, disons, « La Crimée est à nous », et organisent des tables rondes et des conférences intitulées « La grande Europe des nations : la réalité de demain ? L’un de ces événements était co-organisé par le parlementaire français de droite Thierry Mariani, connu pour son fort soutien au Kremlin, et par l’ancien Premier ministre François Fillon, régulièrement cité par Spoutnik. La ligne du parti du Kremlin est également avancée par Veronica Krasheninnikova, directrice du Centre de journalisme international et de recherche de Russia Today.

Et, bien sûr, il ne faut pas oublier Gérard Depardieu. Le célèbre acteur français, qui a reçu la nationalité russe de Poutine lui-même, a récemment déclaré que les Français sont moins heureux que les Russes et a déclaré qu’il aimerait avoir un président comme Vladimir Poutine. On peut légitimement se demander ce que penserait le citoyen français moyen si la France était dirigée par le même homme pendant 15 ans. NDLT : 25 ans à ce jour.

Nota Bene : Cet article est un peu daté, mais depuis , des enquêtes sont parues, (dont le livre documentaire de Cécile Vaissié – Les Réseaux du Kremlin en France – qui corroborent cet article sur les journalistes et personnalités achetées pour répandre la bonne parole, pardon, propagande du Kremlin.

A mon humble niveau, sur mon blog personnel, depuis des mois, je traduis des enquêtes d’investigation étrangères, montrant qu’une cinquième colonne Russe est à la manœuvre en France, pour détruire la France de l’intérieur et la fragiliser.

https://democratiesendanger.blogspot.com/2021/10/le-kremlin-finance-t-il-les-populistes.html

https://democratiesendanger.blogspot.com/2021/10/les-pions-du-jeu-dechec-la-russe.html

Plus récemment encore, hier, j’ai démonté un tweet de Zemmour ,qui accusait Emmanuel Macron de tenir la main de l’Allemagne pour mieux se soumettre aux USA, ce qui est une intox récurrente du Kremlin, répertoriée en tant que telle sur EuvsDISINFORMATION, la task force de l’Union Européenne. (voir copies d’écran des tweets).

Les preuves de son allégeance à Poutine, sont nettes, pour qui VEUT bien voir.

https://imrussia.org/en/analysis/world/2284-selling-your-soul-to-mr-putin

https://euvsdisinfo.eu/report/germany-is-not-a-sovereign-state-it-is-an-occupied-territory

 

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x