QAnon est un culte nazi rebaptisé

QAnon is a Nazi Cult, Rebranded

Article de Gregory Stanton   . Traduction Murielle STENTZEL.

“Une cabale secrète prend le contrôle du monde. Ils kidnappent des enfants, les massacrent et les mangent pour gagner du pouvoir grâce à leur sang. Ils contrôlent des positions élevées dans le gouvernement, les banques, la finance internationale, les médias d’information et l’église. Ils veulent désarmer la police. Ils promeuvent l’homosexualité et la pédophilie. Ils prévoient de métamorphoser la race blanche pour qu’elle perde son pouvoir essentiel.”

Cette théorie du complot vous semble-t-elle familière? Ça l’est . Le même récit a été reconditionné par QAnon.

J’ai étudié et travaillé pour prévenir le génocide pendant quarante ans. Genocide Watch et l’Alliance Against Genocide, la première coalition internationale anti-génocide, considère ces théories du complot haineuses comme des signes avant-coureurs d’une violence génocidaire meurtrière.

L’intrigue, décrite ci-dessus, était la conspiration «révélée» dans le pamphlet anti-juif le plus influent de tous les temps. Il s’appelait Les Protocoles des Anciens de Sion. Il a été écrit par des propagandistes anti-juifs russes vers 1902. Il a recueilli des mythes sur un complot juif visant à conquérir le monde qui existait depuis des centaines d’années. Au centre de sa mythologie se trouvait le Blood Libel (manifeste), qui affirmait que les Juifs enlevaient et massacraient des enfants chrétiens et drainaient leur sang pour mélanger au pétrin du pain pour les matzos consommés lors des fêtes juives.

Les nazis ont publié un livre pour enfants sur les protocoles dont ils avaient besoin dans le programme de chaque école primaire en Allemagne. Le journal nazi, Der Stürmer (dérivé du mot allemand pour «Storm») a diffusé la diffamation du sang. Mein Kampf, d’Hitler, son autobiographie narcissique et son manifeste pour sa bataille contre le complot juif de gouverner le monde, ont copié ses théories du complot des Protocoles. Les nazis adoraient Adolf Hitler comme le chef qui sauverait la race blanche de ce complot juif secret. Les «storm troopers» nazis («détachement de tempête» – Sturmabteilung) ont contribué à amener Hitler au pouvoir. L’Allemagne nazie a ensuite conquis l’Europe et assassiné six millions de Juifs et des millions de Roms, Slaves, LGBTQ et d’autres personnes. L’Amérique avait son propre côté sombre. Henry Ford a fait écho à la haine nazie envers les Juifs et a fait imprimer et distribuer aux États-Unis 500000 exemplaires des Protocoles.Le père Coughlin a prêché les Protocoles à la radio nationale. Le Ku Klux Klan a combiné son racisme suprémaciste blanc avec la haine des juifs. 

La théorie du complot de QAnon est une version rebaptisée des Protocoles des Anciens de Sion.

QAnon suggère l’idée qu’une cabale secrète adoratrice de Satan prend le contrôle du monde. Ses membres kidnappent des enfants blancs, les gardent dans des prisons secrètes dirigées par des pédophiles, les massacrent et les mangent pour obtenir le pouvoir de l’essence de leur sang. La cabale a occupé la présidence américaine sous les Clinton et Obama, a failli reprendre le pouvoir en 2016 et se cache dans un «État profond» financé par des juifs, dont George Soros, et des juifs qui contrôlent les médias. Ils veulent désarmer les citoyens et destituer la police. Ils font la promotion de l’avortement, des droits des transgenres et de l’homosexualité. Ils veulent des frontières ouvertes pour que les étrangers illégaux bruns puissent envahir l’Amérique et métamorphoser la race blanche.

Les vrais croyants de QAnon pensent que Donald Trump sauvera l’Amérique de cette cabale satanique. Au moment de «The Storm», les partisans de la cabale seront arrêtés et exécutés.

La théorie du complot QAnon s’est maintenant étendue aux néo-nazis en Allemagne, où plus de 200 000 comptes QAnon allemands infestent Internet. Une faction connue sous le nom de «Reichsbürger», ou citoyens du Reich, a orchestré une brève prise d’assaut du Parlement le 29 août.

Beaucoup de gens sont perplexes quant à la façon dont une personne rationnelle pourrait tomber dans une telle théorie du complot irrationnel. Mais les sciences sociales modernes montrent que les personnes en groupe ne pensent pas toujours rationnellement. Ils répondent à la peur et à la terreur. Ils attribuent leurs malheurs aux boucs émissaires. Ils soutiennent les démagogues narcissiques qu’ils espèrent les sauver. Dans les années 30, des millions d’Européens étaient au chômage. De violentes batailles entre nazis et communistes ont fait rage dans les rues de la ville. Les gouvernements démocratiques étaient impuissants. Des dictateurs fascistes dirigeaient l’Espagne et l’Italie. Hitler a pris le pouvoir en Allemagne et a conquis l’Europe occidentale. Les communistes de Staline ont conquis l’Orient. Le pacte Hitler-Staline a scellé la domination totalitaire sur la majeure partie de l’Europe. Il a fallu la Seconde Guerre mondiale et la mort de millions de personnes pour vaincre la tyrannie génocidaire des nazis, et encore cinquante ans pour libérer les goulags de l’Union soviétique. 

Aujourd’hui, le peuple américain souffre d’une peste. Des millions d’Américains ont perdu leur emploi. Des foules en colère parcourent les villes américaines et combattent la police militarisée et les milices lourdement armées. Le gouvernement américain semble paralysé. Les dictateurs gouvernent la Russie et la Chine. Les fascistes islamiques dirigent l’Arabie saoudite et les anciens empires ottoman et perse. Le président américain apaise la Russie, boucs émissaires de la Chine pour la pandémie et regarde ailleurs alors que Vladimir Poutine et Mohammed ben Salmane assassinent leurs adversaires.

En juillet, le parti républicain du Texas a dévoilé un nouveau slogan, «We Are the Storm». Plus d’une douzaine de républicains candidats au Congrès ont manifesté leur soutien au mouvement QAnon. Marjorie Taylor Greene, une candidate républicaine de Géorgie qui a approuvé les vues de QAnon, est susceptible de gagner un siège au Congrès. Le président la loue comme une «future star républicaine». La campagne Trump accueille les partisans de QAnon à ses rassemblements. Interrogé sur QAnon à la télévision nationale, le président a répondu: “Je comprends qu’ils m’aiment beaucoup, ce que j’apprécie.”

Certains républicains de premier plan ont commencé à dénoncer QAnon. La représentante Liz Cheney, présidente de la Conférence républicaine de la Chambre, a dénoncé QAnon comme «une folie dangereuse qui ne devrait pas avoir sa place dans la politique américaine». Des dirigeants républicains tels que le représentant Adam Kinzinger et le sénateur Ben Sasse ont également dénoncé QAnon. L’ancien gouverneur Jeb Bush a déclaré à propos de QAnon: «Les  cinglés, les racistes et les haineux n’ont leur place dans aucune des deux parties.»

Le monde a déjà vu QAnon. Cela s’appelait le nazisme. Avec QAnon, le nazisme tente  un come back.

 

QAnon is a Nazi Cult, Rebranded

 

NOTA : Plus je traduisais plus cela me glaçait , sans pour autant me surprendre, car depuis des mois, on lit ce genre de thèses hallucinantes, sur certaines banderoles, dans les manifestations en Europe, (et on peut même lire certaines élucubrations de ce genre sur les groupes jaunes, des anti gouvernement, bref de tous les factieux des samedis).

Très inquiétant.. 

Je reste pessimiste   sur notre  futur proche  .

Traduction (et commentaires ) Murielle Stentzel.

 

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x