Zemmour est-il antisémite ?

Zemmour est-il antisémite ?

C’était la question du débat de ce lundi 1er novembre sur Radio Shalom. Prévenu quelques heures avant par Bernard Abouaf, le directeur de la station, je devais précéder les appels d’auditeurs en mettant les choses en perspective. J’ai donc mis au propre quelques idées sous forme d’un petit « édito », que j’ai lu pour le début, avant que notre entretien ne reprenne sous forme d’un court échange à l’antenne.

Intégré dans cet article, on trouvera l’accès direct à l’enregistrement, qui figure de manière permanente parmi les podcasts du site, dans l’onglet “médias”.

Par ailleurs, le texte complet de mon “édito” a été publié sur le site franco-israélien “Temps et Contretemps”. J’en reproduis le début ici, en donnant à la fin le lien sur l’article complet. Celui-ci comprend des liens utiles associés à mon propos.

“Alors c’est une question qui semble tout à fait paradoxale, car Eric Zemmour est lui-même juif. Ceci constitue un « certificat de cashrout » pour ses partisans dans la communauté, qui sont convaincus que non seulement il peut sauver la France, mais qu’en plus lui président serait sympathique pour la minorité juive. Déjà sur la bienveillance envers les minorités, on peut citer les propos menaçants qu’il a eu en meeting à Beziers le 16 octobre, où il a dit « Aujourd’hui, nous avons des contre-pouvoirs qui sont devenus le pouvoir, c’est-à-dire la justice, les médias, les minorités. Nous devons enlever le pouvoir à ces contre-pouvoirs. » Et cela nous montre quelle hostilité il a envers les institutions juives : ce n’est pas parce que Francis Kalifat a dit qu’il ne fallait pas voter pour lui, c’est parce que pour lui le CRIF est une sorte de lobby nuisible.”

Suite de l’article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x