“Complément d’enquête” 3/4 : 2.395 pages, et une idéologie derrière les mots


Troisième extrait du documentaire consacré à Eric Zemmour et diffusé le 4 novembre dans l’émission “Complément d’enquête”

Cécile Alduy est professeur de littérature française à l’université Stanford et chercheuse associée au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof). Spécialiste de l’analyse des discours politiques, elle a utilisé un logiciel qui a passé au crible les livres d’Eric Zemmour publiés depuis 15 ans : 2.395 pages au total.

Les mots utilisés ont été classés par fréquence, et on trouve ainsi en premier le mot “France” ; en second le mot “Homme” ; et en troisième le mot “Guerre”.

Loin derrière, mais quand même ressortant 130 fois le mot “race”, qui avait quasiment disparu de la parole publique depuis les propos passés de Jean-Marie Le Pen, qui à l’époque avaient fait scandale.

Par contre, on ne voit presque jamais utilisés des mots comme “chômage”, “endettement”, “finances”, “pouvoir d’achat” ; ce qui est particulièrement choquant pour quelqu’un qui prétend diriger le pays, et qui est donc si indifférent au problèmes primordiaux de sa population. Et cela, sans parler bien sûr de la crise climatique qui clairement ne l’intéresse pas.

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
Le plus récent Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Rosenfeld
Rosenfeld
13 novembre 2021 18h39

Je suis toujours gêné par les documentaires à charge. Ils manquent souvent de rigueur. Ici l’argument d’autorité de la chercheuse analysant les discours.
1/ France : 2768 occurrences
2/ Homme : 1363 occurrences
3/ Guerre : ??? occurrences
4/ ?
5/ ?
?/ le mot “race” :130 occurrences.. Parce qu’il est le seul à l’utiliser…

Bref, en gros, finalement toute la démonstration des occurrences ne sert que d’introduction et permet de donner du poids à un argumentaire déjà construit au préalable… Quid de ses statistiques tellement sérieuses… ? Et bien elle ne les utilise pas !!! Grandiose démonstration !!!

Comme le disait un ancien professeur d’université : attention aux chercheurs, méfiez-vous, il y a beaucoup de chercheurs qui ne ne cherchent que ce qu’ils veulent trouver… Au lieu de trouver suite à leurs recherches…

Soit sa méthodologie permet d’analyser et de décrypter un discours politique soit elle ne sert strictement à rien. Et pour le coup… On aimerait simplement savoir à quelle position se trouve le mot “race”.

Mais ça on ne le saura pas…. Tout comme on ne connaîtra pas le nombre d’occurrences du mot guerre (en troisième position pourtant)…

La méthodologie aurait dû être : qui utilise dans son discours le plus souvent le mot race ? Sauf que cette question manquait “d’emballage” et d’introduction scientifique et aurait été clairement orientée.
Zemmour plus que Le Pen oui mais les chiffres, quels chiffres on compare quoi ??? La recherche ici rassemble les ouvrages de Zemmour. A t-elle comparé avec les ouvrages de Le Pen… ou ses discours ? Si oui … Combien ? etc…

Non désolé, cette méthodologie ne tient pas la route…. Elle ne convainc que les convaincus…

1
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x