Est il besoin de rappeler que cette guerre est aussi une guerre de la désinformation ?

Est il besoin de rappeler que cette guerre est aussi une guerre de la #désinformation et que les pays supportant #Poutine vont user de sa propagande pour salir l’Ukraine, en employant tous les mensonges possibles, et que, même l’AFP, la BBC ou Reuters peuvent se faire avoir?
Il y a quelque temps , Reuters avait publié mot pour mot un bel article de propagande du Kremlin ( lien où je dénonce et traduis l’article). Alors même Raphaël Glucsksmann( qui vient de publier un fake sur la Pologne refusant les réfugiés nigériens fuyant l’Ukraine), n’est pas infaillible si il se fie à AFP ni lui, ni personne, vérifiez vérifiez.
Car la désinformation est une arme tout autant redoutable, car elle engendre des tueries en son nom.
J’en profite pour re publier un article que j’avais écrit fin 2021, démontrant que même Reuters était tombé en plein dans la propagande de Poutine.

Le ministre russe des Affaires étrangères a accusé lundi les dirigeants ukrainiens d’avoir tenté d’entraîner Moscou dans le conflit dans l’est de l’Ukraine, à la suite d’une escalade des combats entre les forces gouvernementales et les rebelles dans la région séparatiste”.

Le texte ci-dessus se lit comme une coup de maître  de la désinformation du Kremlin, mais en fait, il a été publié par l’agence de presse internationale Reuters le 1er novembre 2021, plus de sept ans et demi après le début de l’agression militaire russe contre l’Ukraine. 

Dans sa phrase d’introduction de seulement 33 mots, le rapport de Reuters parvient à valider le grand mensonge qui justifie la guerre de Poutine en Ukraine, à savoir que le conflit est une affaire interne exclusivement ukrainienne et que la Russie est un spectateur innocent.

Ce récent rapport de Reuters n’est en aucun cas unique. Au contraire, il s’agit simplement d’un exemple particulièrement frappant de la capacité de la Russie à manipuler les médias internationaux pour qu’ils deviennent des complices involontaires dans sa guerre contre l’Ukraine.

Depuis la nuit fatidique de février 2014 où Vladimir Poutine a donné pour la première fois l’ordre de s’emparer de la Crimée, les efforts du Kremlin pour dissimuler son implication dans l’escalade du conflit ont laissé de nombreux correspondants internationaux se battre pour la bonne terminologie. Cela a alimenté une guerre des mots qui s’est déroulée parallèlement aux combats conventionnels, les journalistes étant fréquemment accusés de ne pas avoir identifié de manière satisfaisante le rôle de la Russie en tant qu’instigateur et agresseur.

Cette frustration est facile à comprendre. Les preuves d’une présence militaire russe dans l’est de l’Ukraine sont accablantes. La Russie est reconnue par les pays du G7 comme « une partie au conflit dans l’est de l’Ukraine, et non comme un médiateur », tandis que la Cour pénale internationale de La Haye a reconnu l’implication militaire de la Russie dans l’est de l’Ukraine dès 2016, conduisant au retrait de la Russie de la CCI. Malgré tout cela, de nombreux médias internationaux persistent à faire des références trompeuses aux « forces pro-russes » et aux « rebelles » tout en décrivant à tort le conflit comme une « guerre civile ukrainienne ».

https://www.atlanticcouncil.org/blogs/ukrainealert/putins-ukraine-war-russian-mp-recalls-efforts-to-push-civil-war-myth/

By Peter Dickinson.

Depuis des mois , j’alerte sur la manipulation de masse organisée par le Kremlin pour déstabiliser les démocraties , affaiblir l’Union Européenne, et apparaître comme le pays fort qui peut nous sauver tous de la décadence de l’Occident.
La propagande Russe a atteint un tel point de quasi perfection que les journalistes , y compris ceux de Reuters, (une référence pourtant), tombent dans le panneau. Il suffit d’aller jeter un œil souvent sur EUvsDISINFORMATION, la task force de l’Union Européenne et de constater les dégâts en terme de propagande, et combien de ces intox sont reprises par les journalistes et personnalités.
 
Nous sommes en train de perdre cette bataille de l’information, tant en France qu’ailleurs, et c’est bien le plus grand danger qui nous guette.
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x