Le Kremlin intensifie massivement les intox sur l’Ukraine

Les intox sur les Etats Unis, l’OTAN et l’Union Européenne, les décrivant  comme étant les “méchants” qui veulent du mal à la Sainte Russie pullulent , et je suis allée jeter un oeil sur EU Vs DISINFORMATION  et en choisir une au hasard et vous la traduire.

 Il y a 2574  répertoriées à ce jour , et j’ai dû vérifier à deux fois que j’avais bien lu le chiffre. ( en augmentation depuis janvier et février) .

Les USA sont les grands méchants, Biden celui qui veut la guerre , et l’Occident pousse la Russie à la guerre.  Cette fois la propagande du Kremlin est encore plus intensive, car elle est délivrée via Facebook,  Twitter RT Online, Fr Sputniknews.

Vous comprenez donc d’où viennent les commentaires anti Américains sur les Réseaux Sociaux , anti OTAN , anti EU , etc.

Le lessivage de cerveau est intensif, et ceux qui ne suivent que ces réseaux là ainsi que RT Today soit Radio Poutine ou Sputnik , et bien ceux là  sont convaincus que la Russie est la victime. Poutine est un extrêmement dangereux manipulateur, un orfèvre de la propagande.

 

Voici donc l’intox du Kremlin :

La tâche principale des États-Unis n’est pas [d’assurer] la sécurité de l’Ukraine, mais de stopper le développement de la Russie, notamment en l’entraînant dans un conflit militaire.

Les faits réels :

Récit récurrent de désinformation pro-Kremlin sur les États-Unis, la guerre en Ukraine et l’escalade à la frontière entre l’Ukraine et la Russie.

Cette affirmation est apparue au milieu d’une campagne de désinformation en cours sur le renforcement militaire de la Russie à la frontière ukrainienne, dans le but de détourner toute responsabilité russe dans la situation. Ces tensions résultent des actions de la Russie depuis fin octobre 2021, notamment le déploiement de plus de 100 000 soldats, ainsi que de certaines unités militaires spécialisées, de systèmes de guerre électronique et de véhicules blindés lourds. Cela a été corroboré par des images satellites et des renseignements provenant des États-Unis, de l’Ukraine et de l’OTAN, entre autres pays et institutions.

Les États-Unis ne visent pas à intensifier leurs relations avec la Russie et ne se préparent pas à un conflit militaire. “Les Etats-Unis ne veulent pas de conflit. Nous voulons la paix”, a déclaré le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken. Le président américain Joe Biden a averti la Russie le 19 janvier 2022 qu’elle « paierait cher une invasion à grande échelle ».

L’Union européenne a déclaré qu’elle se tiendrait fermement et résolument aux côtés de l’Ukraine face à toute tentative visant à porter atteinte à son intégrité territoriale et à sa souveraineté et a mis en garde contre de graves conséquences politiques avec un coût politique et économique élevé pour la Russie si elle poursuivait de nouvelles actions agressives. Cela a été récemment réaffirmé par le Haut Représentant Josep Borrell notant « qu’il n’y a pas de sécurité en Europe sans la sécurité de l’Ukraine », et par la déclaration du Conseil européen du 24 janvier 2022.

https://euvsdisinfo.eu/report/the-united-states-wants-to-drag-russia-into-an-armed-conflict

Traduction et commentaires : Murielle STENTZEL.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x