Le sourire du mardi,
1er février 2022


On le sait, la stratégie d’Eric Zemmour est claire : démolir les deux partis installés, l’un théoriquement à droite (les Républicains) l’autre à l’extrême-droite (le Rassemblement National), avec un discours brutal et à son image : Marine Le Pen n’a aucune chance ; Valérie Pécresse est une centriste clone d’Emmanuel Macron ; donc si vous êtes de droite et que voulez changer le locataire de l’Elysée, votez pour moi qui suis le seul à pouvoir réunir les deux familles.

Son discours – mais j’y reviendrai dans un autre article, en dehors de cette rubrique « sourire » – est à la fois hypocrite et inaudible pour un électorat ayant une certaine culture politique : en effet, par ses outrances sur la forme et son extrémisme sur le fond, il se situe nettement à la droite de l’extrême droite, n’ayant rallié jusqu’à présent pratiquement que des personnalités « ultra ». Les ralliements sont pour le moment limités, même si – mais cela n’était-il pas un faux suspense, depuis le début ? – celui de Marion Maréchal parait acquis. Cependant, lors de son meeting de Cannes le 22 janvier, il a présenté quelques « prises de guerre » dont le fameux et médiatique Gilbert Collard.

Cela n’est donc pas suffisant : mais nous pouvons, en exclusivité, vous présenter deux autres visages !

Jean Corcos

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x