Politique et optimisme : entretien avec Fouad Raoui

Fouad Raoui (@Fraoui1983) c’est un peu l’une des voix de la sagesse sur Twitter, où il observe l’actualité avec lucidité mais sans défaitisme. Que lui inspire cette présidentielle ? Il a gentiment accepté de répondre à quelques questions.

Irène : Pour commencer, pouvez-vous nous parler un peu de qui vous êtes : vos parents, votre formation, votre région… Histoire de situer.

Fouad : Bien sûr. Mes parents sont des immigrés marocains arrivés en France en 1970, nous avons d’abord vécu dans la Manche jusqu’à mes 6 ans, puis à Nantes jusqu’à mes 31 ans, et depuis 2014 je suis en Seine-et-Marne.

J’ai une double formation en RH – Master 2 en Droit et Gestion du personnel – et en droit social.

Et vous travaillez actuellement dans une maison France Services, c’est ça ?

Oui, en Seine-et-Marne.

D’après votre fil Twitter, vous suivez de près la politique. Des raisons particulières de cet intérêt ? Une anecdote que vous aimeriez partager ?

On a toujours été intéressés par la chose politique chez moi, je pouvais même participer enfant et ado aux discussions politiques avec mes frangins et ma frangine. Niveau anecdotes, je n’en ai pas des masses, mais j’ai senti que Jospin en 2002 sentait le sapin – je le voyais perdant face à Chirac mais pas éliminé dès le 1er tour.

Et aujourd’hui, comment jugeriez-vous le débat politique ? A-t-on appris quelque chose depuis 2002 ?

C’est bien pire, la course au buzz et au clic a pris le dessus, beaucoup de médias, dont les chaînes d’infos en continu, ne discutent plus des sujets de fond mais participent à une sorte de jeu du cirque avec mise en avant des propos les plus outranciers ou polémiques.

Je crois qu’on est d’accord, hélas. Est-ce que vous voyez des pistes pour s’en sortir ? Au niveau national ou local, des médias comme des citoyens…

Honnêtement, cela va empirer à mon avis et il faudra vivre avec, mais les français ne sont pas dupes de ce cirque donc je reste optimiste.

Je sais que vous soutenez Emmanuel Macron pour cette présidentielle. Qu’est-ce qui vous a décidé ?

Son dynamisme et sa volonté de sortir du clivage artificiel gauche-droite qui bloquait le pays, privilégier les idées qui marchent d’où qu’elles viennent.

Ok, je ne vais pas vous embêter trop longtemps. Juste une dernière question, parmi vos centres d’intérêt, est-ce que vous avez un sujet sur lequel vous aimeriez dire quelques mots ?

Alors, j’aime beaucoup le sport, et je m’intéresse à la politique internationale, à l’Afrique, au Moyen-Orient, à la Turquie, cela m’intéresse beaucoup, voili voilou, Irène, et merci pour l’entretien.

Merci à vous Fouad, et bonne continuation.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x