Le sourire du mardi,
1er mars 2022


On l’a vu sur des photos et à la télévision, l’armée russe a peint une étrange marque Z sur ses camions et blindés. Pourquoi ? Des articles de presse en parlent.

La première explication est que, les envahisseurs comme les Ukrainiens utilisant à la base le même type de véhicules d’origine soviétique, il fallait éviter des « tirs amis ». En remontant à plus de 50 ans, je me souviens des chars du pacte de Varsovie entrant à l’été 1968 dans Prague pour écraser «le Printemps » : ils portaient des marques blanches, peintes dans le même but. Utiliser ses blindés pour mater un peuple, une vieille habitude des Russes, depuis des décennies.

Mais pourquoi « Z », qui n’est pas une lettre de l’alphabet cyrillique ? En caractères latins, c’est la première lettre de Zelinsky, l’héroïque président ukrainien resté à son poste à Kiev. Et ce serait le désigner comme une cible à éliminer.
Quant à « notre Z », infect personnage qui a soutenu Poutine depuis si longtemps, laissons-le à ses fantasmes de grandeur : dimanche dernier, il écrivait au Président de la République pour lui suggérer d’envoyer à Moscou  deux médiateurs, Hubert Védrine et Nicolas Sarkozy ; lesquels bien entendu n’ont pas rebondi sur cette proposition loufoque, Védrine jugeant l’idée « débile », et précisant que Zemmour ne lui avait même pas demandé son avis.
Mégalomane, grossier personnage … heureusement qu’on peut encore s’en moquer !
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x