L’utilisation des médias sociaux pour manipuler l’opinion publique est désormais un problème mondial, selon un nouveau rapport

Les campagnes organisées de manipulation des médias sociaux sont désormais répandues dans 70 pays à travers le monde (plus du double par rapport à 28 en 2017), selon un nouveau rapport de l'Oxford Internet Institute. Le nouveau rapport 'The Global Disinformation Order: 2019 Global Inventory of Organized Social Media Manipulation', co-écrit par le professeur Philip Howard, directeur de l'Oxford Internet Institute (OII), et Samantha Bradshaw, chercheuse à l'OII, est le seul inventaire du genre pour examiner l'utilisation des algorithmes, de l'automatisation et des mégadonnées pour façonner la vie publique. Le rapport explore les outils, les capacités, les stratégies et les ressources utilisées par les « cyber-troupes » mondiales, généralement les agences gouvernementales et les partis politiques, pour influencer l'opinion publique dans 70 pays. Les principales conclusions comprennent : La manipulation organisée des médias sociaux a plus que doublé depuis 2017, 70 pays utilisant la propagande informatique pour manipuler l'opinion publique. Dans 45 démocraties, les politiciens et les partis politiques ont utilisé des outils de propagande informatique en amassant de faux abonnés ou en diffusant des médias manipulés pour obtenir le soutien des électeurs. Dans 26 États autoritaires, les entités gouvernementales ont utilisé la propagande informatique comme outil de contrôle de l'information pour supprimer l'opinion publique et la liberté de la presse, discréditer les critiques et les voix d'opposition et étouffer la dissidence politique.
Les opérations d'influence étrangère, principalement via Facebook et Twitter, ont été attribuées à des activités de cyber-troupes dans sept pays : la Chine, l'Inde, l'Iran, le Pakistan, la Russie, l'Arabie saoudite et le Venezuela.
La Chine est désormais devenue un acteur majeur de l'ordre mondial de la désinformation, utilisant les plateformes de médias sociaux pour cibler le public international avec la désinformation.
25 pays travaillent avec des entreprises privées ou des sociétés de communication stratégiques offrant une propagande informatique en tant que service.
Facebook reste la plate-forme de choix pour la manipulation des médias sociaux, avec des preuves de campagnes formellement organisées ayant lieu dans 56 pays.

Le professeur Philip Howard, directeur de l’Oxford Internet Institute de l’Université d’Oxford a déclaré :

« La manipulation de l’opinion publique sur les médias sociaux reste une menace critique pour la démocratie, car la propagande informatique devient une partie omniprésente de la vie quotidienne. Les agences gouvernementales et les partis politiques du monde entier utilisent les médias sociaux pour diffuser de la désinformation et d’autres formes de médias manipulés. Bien que la propagande ait toujours fait partie de la politique, la vaste portée de ces campagnes soulève des préoccupations critiques pour la démocratie moderne. » Samantha Bradshaw, auteur principal du rapport et chercheuse, Oxford Internet Institute, Université d’Oxford a déclaré : « Les possibilités offertes par les technologies de réseautage social – algorithmes, automatisation et mégadonnées – modifient considérablement l’échelle, la portée et la précision de la façon dont les informations sont transmises à l’ère numérique. Bien que les médias sociaux aient été autrefois présentés comme une force pour la liberté et la démocratie, ils sont de plus en plus surveillés pour leur rôle dans l’amplification de la désinformation, l’incitation à la violence et la diminution de la confiance dans les médias et les institutions démocratiques.

Le rapport explore les outils et les techniques de la propagande informatique, y compris l’utilisation de faux comptes – robots, humains, cyborgs et comptes piratés – pour diffuser la désinformation. Le rapport trouve :

    87 % des pays ont utilisé des comptes humains
    80 % des pays utilisaient des comptes de bot
    11% des pays ont utilisé des comptes cyborg
    7% des pays ont utilisé des comptes piratés ou volés

En outre, les chercheurs d'Oxford examinent comment les cyber-troupes utilisent différentes stratégies de communication pour manipuler l'opinion publique, telles que la désinformation, la diffusion de contenu ou de comptes en masse, et l'utilisation de stratégies abusives telles que la pêche à la traîne, le doxing ou le harcèlement. Le rapport trouve :

    52 pays ont utilisé la désinformation et la manipulation des médias pour tromper les utilisateurs
    47 pays ont utilisé des trolls parrainés par l'État pour attaquer des opposants ou des militants politiques en 2019, contre 27 pays en 2018


Le professeur Howard ajoute :

« Une démocratie forte nécessite l’accès à des informations de haute qualité et la capacité des citoyens à se réunir pour débattre, discuter, délibérer, sympathiser et faire des concessions. Bien qu’un nombre croissant d’acteurs gouvernementaux se tournent vers les médias sociaux pour influencer les attitudes du public et perturber les élections, nous restons optimistes sur le fait que les médias sociaux peuvent être une force pour le bien en créant un espace pour la délibération publique et l’épanouissement de la démocratie. Le rapport 2019 s’appuie sur une méthodologie en quatre étapes utilisée par les chercheurs d’Oxford pour identifier les preuves de campagnes de manipulation organisées à l’échelle mondiale. Cela comprend une analyse systématique du contenu des articles de presse sur l’activité des cyber-troupes, une revue de la littérature secondaire des archives publiques et des rapports scientifiques, générant des études de cas spécifiques à chaque pays et des consultations d’experts. Les travaux de recherche ont été menés par des chercheurs d’Oxford entre 2018-2019.

Use of social media to manipulate public opinion now a global problem, says new report

 

Depuis 2016, je me suis donné pour mission d’alerter sur la manipulation de masse orchestrée pour déstabliser les démocraties, principalement en Europe, et se faisant amener les populistes au pouvoir

Cette manipulation , orchestrée par deux grandes puissances aux intérêts pas si éloignés, comme la Russie et la Chine, sont devenus très bonnes pour manipuler ces plateformes pour marginaliser les dissidents nationaux et déstabiliser les démocraties à l’étranger.

Les documents et les rapports d’investigation l’ont mis à jour, dès après l’élection de Trump et plus encore après le Brexit et l’ingérence Russe . Ces rapports ont souvent mentionné la France et l’émergence des Gilets Jaunes et comment ils avaient été ( et sont toujours ) manipulés par les intox issues en particulier du Kremlin, afin de les amener à croire qu’ils étaient dans un état totalitaire, devenant une dictature jour après jour, et les pousser depuis 4 ans dans les rues, ce qui servira , in fine, aux populistes qui n’auront qu’à continuer le travail de sape, en dénigrant chaque action du gouvernement et promettre qu’eux ont les solutions.

Un allié de Poutine au pouvoir en France est l’objectif cherché, pour détruire l’Union Européenne et sortir de l’OTAN. Il faut donc constamment tacler l’Union Européenne , ( Brexit) et en France, l’élection d’un président très pro EU , devint la cible à abattre.

Dès avant son élection, il a été l’objet de toutes les attentions, (Wikileaks) , autres rumeurs persistantes sur lui, et tout a été et est encore bon pour le salir.

La pandémie a juste fourni une arme supplémentaire de poids pour alimenter encore plus le processus entamé, et chaque action est forcément l’objet d’intox contraires, (sur les vaccins, sur la pandémie, le confinement, le pass sanitaire etc etc).

Bien sûr, je ne compte plus les moqueries reçues, les insultes, les accusations de complotisme, le scepticisme ou mieux, que l’on me dise que je compare trop avec le Royaume Uni et que la France est différente.

Or , si j’étais la seule à penser ainsi, on pourrait certes me taxer d’être peu rationnelle.Mais, premièrement, je traduis souvent des enquêtes et rapports (comme l’article ci dessous) , écrit et réalisé par des gens éminents, secundo, il existe des ouvrages documentés sur le sujet écrits par des experts.

Ce qui se passe en France est le résultat de cette manipulation de masse pour lessiver les cerveaux et amener à penser que la France est entre les mains d’un dictateur, d’un incapable qui nous emmène dans le précipice et que , sans lui, la France serait sauvée.

Cela n’a rien à voir avec sa personnalité, n’importe qui d’autre pro EU aurait été la même cible , car le but aurait été le même , amener un parti compatible avec la Russie de Poutine au pouvoir , et faire de la France un état vassal de la Russie.

Oui, il y a des clivages en France etc, qui ne sont d’ailleurs pas nés en 2017 mais bien avant, oui il y a des choses à régler, mais il faut arrêter de penser que ce qui se passe en France est spontané, et tout à voir avec la gouvernance .

Je rappelle aussi que la plus grande partie de nos médias ne sont plus partiaux mais sous influence, et pour le peu qui reste de « partial », les journalistes ont oublié l’éthique et la neutralité qui auraient dû rester partie intégrante de la profession, et sont devenus ouvertement militants et partisans.

Médias de France sous influence étrangère

La somme de tout çà donne au quotidien un bashing permanent, une impression que la France est en train de couler, que nous sommes au bord de l’implosion et qu’il faut vite faire le nécessaire pour se sauver, c’est à dire voter pour ceux, qui , depuis des années, vous auront vendu leurs mensonges au quotidien , et qui vous auront, de façon subliminale, préparés à voter pour un populiste .

Bingo, voilà le secret de la réussite. Et , à ce que je lis tous les jours, cela fonctionne. Beaucoup de Français ne voient que la petite «image » qu’on leur présente, sans voir que tout fait partie d’un schéma bien plus grand , déjà commencé depuis 2015, et qui bien évidemment ,allait devenir plus important , en ce moment, en France, à l’aube d’un moment crucial, une élection présidentielle.

Les documents existent , il suffit de lire un peu, de réfléchir beaucoup, et surtout, SURTOUT, de ne pas voir que la France , mais l’EUROPE, car nous sommes dans un monde interconnecté , et partie d’une puissance , l’Union Européenne, qu’il faut démonter, pour que chaque pays se retrouve isolé , et donc plus facile à abattre séparément, par les grandes puissances qui veulent nous asservir.

Pensez y, lisez , documentez vous. J’ai publié des tas d’articles ici et sur mon blog personnel, il existe des livres, des enquêtes.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x