Profanation du Mont Valérien, la réaction de Michel Mompontet


Dans la nuit du dimanche 12 décembre au lundi 13, le Mémorial du Mont Valérien a été souillé par une inscription géante des « antipass » (lire ici) .

On n’a pas encore arrêté les responsables de cette profanation, on espère bien sûr que ce sera rapide et qu’ils seront condamnés à une peine exemplaire.

Michel Mompontet est journaliste sur France 2. Il s’exprime dans cette vidéo sur ce qu’il a ressenti, un mélange de stupéfaction, de colère et de dégout. Ceux qui ont volontairement utilisé cette calligraphie pour les deux « S » à la fin, connaissaient le lourd symbole porté par un tel sigle, celui de la pire armée d’assassins pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il rappelle aussi le caractère trouble de beaucoup de pancartes portées pendant les manifestations anti-passe sanitaire (et souvent antivaccins). J’avais moi-même évoqué dans cet article l’infiltration de l’ultra-droite dans ce mouvement.

Michel Mompontet, enfin, nous fait visiter le site avec des images bouleversantes de ce lieu de mémoire, et en particulier quelques graffitis laissés par les condamnés à mort quelques heures avant d’être fusillés. Pour rappel, plus de 1.000 résistants et otages  y furent exécutés par les nazis.  Et il conclut : « Cela, les auteurs de la profanation l’ignoraient forcément. S’ils ne l’ignoraient pas, alors cela ferait d’eux des monstres et des rebuts de l’Humanité ».

Jean Corcos


S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x