Nous pouvons tous devenir des réfugiés, personne n’est à l’abri

Derrière le mythe du “grand remplacement” la haine des réfugiés fuyant les guerres, par Firas Kontar

Petite explication . Il existe une Loi Internationale de la mer qui oblige les pays à secourir les “migrants ” et demandeurs d’asile . Ensuite étudier pour voir la légitimité de leurs demandes et les renvoyer si fausses déclarations . Et tenter de trouver une solution.
Or depuis des mois, le #Royaume-Uni a violé cette loi en envoyant des vedettes patrouiller pour les repousser et a proposé 250 millions à la France pour faire le job à sa place . Argent toujours non versé .
Le pays qui ne respecte rien et surtout pas les vies humaines : c’est l’Angleterre des #Tories et de #PritiPatel .
Piri Patel veut réécrire la loi internationale de la mer et ses projets ont été largement décriés comme inhumains , avec raison. Depuis quelques mois, des canots patrouillent la Manche et interceptent les migrants et les repoussent, au mépris de la loi internationale de la mer.
 United Nations Convention of the Law of the Sea (UNCLOS) Article 98 the International Convention for the Safety of Life at Sea (SOLAS), Regulation V-33. All states recognize this duty. (tous les pays reconnaissent ce devoir) . Seule, la Grande Bretagne de Johnson , post Brexit, veut s’exonérer de cette loi.
Je termine en vous laissant ce poème , écrit par une assocation de réfugiés, il est poignant .

De « Nous les réfugiés »

Nous pouvons tous devenir des réfugiés,

Personne n’est à l’abri,

Tout ce qu’il faut est un leader malsain

Ou plus de pluie pour amener de la nourriture,

On peut tous devenir des réfugiés

On peut tous être appelés à partir

On peut tous être détestés par quelqu’un

Parce que l’on est quelqu’un.

On peut tous être réfugiés,

Parfois cela ne prend qu’un seul jour

Parfois il suffit d’une poignée de mains

Ou d’un document signé.

On descend tous de réfugiés

Personne ne sort de nulle part

Personne n’est ici sans avoir lutté

Et pourquoi devrions nous vivre dans la peur

Du climat ou des problèmes.

On est tous venus de quelque part.

 A group of people thought to be migrants are brought in to Dover, Kent, by Border Force officers, following a small boat incident in the Channel. Picture date: Sunday September 5, 2021. PA Photo. See PA story POLITICS Migrants. Photo credit should read: Gareth Fuller/PA Wire
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x