Mélenchon s’est fait aligner par Poutine !!

© Photo et illustration - Simon Toupet pour Mediapart

Il en est un  parmi nos trois malfaiteurs extrémistes ou comme j’aime désormais les appeler, les Rapetou de l’extrême — qu’il conviendrait de ne pas écarter dans cette action de résistance que nous menons depuis le 10 octobre 2021, date du tout premier article. Celui dont je veux parler vient d’annoncer son obtention des 500 parrainages nécessaires à l’accession d’une candidature définitive pour le prochain scrutin.

A ce propos notons que son ancrage local est suffisamment important pour avoir réuni cette liste sans l’aide annoncée par François Bayrou. En effet ce dernier, défendant l’idée que Marine Le Pen et Éric Zemmour — tous deux en manque d’une centaine de signatures — doivent bénéficier eux aussi d’un nombre suffisant pour figurer dans le débat démocratique, a lancé la création d’une banque de parrainages. On peut s’offusquer d’une telle initiative, mais le chef de file du MoDem estime qu’un parti réunissant plus de 10% de potentialité des voix dans les sondages d’opinion et s’approchant du quota exigé, ne saurait être écarté du scrutin sans provoquer de vives réactions, qui mettraient en péril la bonne marche des élections. Entre autres le jour du premier tour. Il va de soi, si l’on parcoure activement les réseaux sociaux, que des rumeurs se répandaient avant qu’il ne propose la création de cette banque de soutien. Dans le camp de la Reconquête, à l’instar des adorateurs de Donald Trump, via le mouvement QAnon, on se voyait alors dépossédé de participer au scrutin à cause de dispositions secrètes et destinées à freiner la progression de leur candidat. Donc pour mieux accepter une proposition qui de prime abord parait scandaleusement subversive, sachez qu’avant que cette banque ne soit créée, une nouvelle théorie du complot, calquée sur celle que subissent les américains, était sur le point d’éclore. Il faut dire aussi, que compte tenu du changement majeur qu’avait instauré François Hollande[1]relativement à l’anonymat qui recouvrait la décision des parrains et marraines avant cette occurrence électorale, le ton était monté communément dans les rangs d’extrême droite, pour dire que cette mesure était inique et qu’elle perturberait grandement ces élections, si d’aventure elle faisait échouer un de leurs leaders. A bon entendeur, salut ! Quand on considère que ceux qui s’exprimaient ainsi ne sont pas — bien qu’ils revendiquent un puissant ancrage territorial chrétien — des enfants de chœur, il valait mieux en effet se garantir de ne pas les froisser injustement.

Les voilà donc maintenant, ces Pieds Nickelés jusqu’au-boutiste et candidat à l’élection présidentielle, à la remorque d’une politique extérieure quasi mondialement reconnue (voir vidéo ci-dessous), après s’être favorablement exprimés à l’égard d’un chef d’État qui se comporte désormais en dictateur vis-à-vis d’un peuple aux portes de L’Union Européenne.

Les Nations Unies et l'Union Européenne jointes pour venir en aide à un pays qui ne fait pourtant pas partie de l'OTAN.

Rappelons que le Rassemblement National s’est abstenu de voter une aide en faveur de l’Ukraine et que l’Union Européenne a validée, juste avant que ce pays ne se voit déclaré la guerre par la Russie. Marine Le Pen avait alors, pour justifier sa décision et celles des autres députés européens du parti frontiste, arguer du fait que “l’Ukraine devait rester un État tampon entre la Russie et l’Otan, un État neutre sur le plan international” — sous-entendu, être livré en pâture à Vladimir Poutine, après s’être fait dévorer la Crimée, connaissant un conflit ouvert avec les Russes pour l’obtention d’une partie de son sol et convoité en totalité par un chef d’État nostalgique, désireux de reconstituer l’URSS. Nicolas Bay, un temps le cul entre deux chaises, celle du RN et celle de Reconquête, avait aussi voté contre cette mesure. Maintenant qu’il a choisi son camp, il doit s’en mordre les doigts et représenter un clou dans la chaussure du candidat zemmaurrassien.

Voyez comment Bernard Guetta fait une remarquable leçon à Nicolas Bay, au sujet de l'Ukraine, d'une manière ferme et argumentée.

Enfin revenons au personnage qu’évoque le titre de cet article. J’ai bondi sur mon clavier en découvrant les termes dans lesquels les propositions de Jean-Luc Mélenchon sont rédigés en matière de politique extérieure, pour mettre en place son programme d’Union populaire. Dans l’ensemble des livrets de présentation de cette union,[2]à laquelle soit dit en passant, aucun des politiques de gauche encore en lice n’acceptent de participer ses équipes de rédaction développent, à longueur de pages d’une fastidieuse et inutile densité, des idées qui peuvent se résumer à ceci, que selon le candidat d’extrême gauche, la pandémie et ses conséquences politiques ont fait naitre dans beaucoup de domaines, la nécessité d’un repli géostratégique. A l’exception de l’identitaire. Sur ce point il ne partage certes pas l’avis des deux autres pourfendeurs de démocratie et emploie le terme de créolisation plutôt que d’assimilation. Ce dont je lui en sais gré. Mais quant aux autres domaines politiques, intérieurement et extérieurement, jusqu’à militairement, je ne vois pas comment l’on pourrait instaurer ce qu’il envisage sans que nous soyons projetés dans une société qui s’apparenterait à celle d’avant le traité de Maastricht. Pour se convaincre de ce qui nous pendrait au nez, constatons à quoi en est malheureusement réduit l’Ukraine aujourd’hui et songeons que nous pourrions être à sa place, si nous n’étions protégés ni par l’OTAN, ni par l’Union Européenne.

“S’émanciper de l’OTAN et de l’occidentalisme.”
“Refuser le libre-échange, instaurer un
protectionnisme solidaire et écologique.”
“Stopper l’érosion de l’outil diplomatique
français et son alignement sur la diplomatie de l’Union européenne.”

Jean-Luc Mélenchon

Ce ne sont là que quelques-unes des citations de l’idéal politique du leader de France Insoumise. Mais insoumise à qui et à quoi ? Sans doute pas, nous le savons, à Vladimir Poutine, celui-là même qui entre actuellement en force dans un pays démocratique qui ne pouvait pas encore prétendre se protéger de ce tyran souhaitant — lui aussi — réécrire l’Histoire et imposant à la Russie, contre la volonté de son peuple, de retourner dans un passé dont il n’a jamais supporté qu’il conduise à la dissolution de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques.

C’est pour participer à une union fantasmée par le leader russe, que Jean-Luc Mélenchon emplissait sa bouche de propos de soutien à la politique expansionniste d’un tel tortionnaire ?

On connait les accointances du camarade Mélenchon avec le chef d'État qui déploie actuellement ses troupes pour s'emparer de Kyïv.

C’est un comble que le concept de l’arroseur arrosé vienne à point nommé mettre un frein à la mégalomanie de ce chefaillon de papier.

Cela c’était avant les événements récents. Car lui qui clamait l’avènement d’une nation souveraine et non-alignée, sur des moyens de défense dont nous ne saurions nous priver, sur une économie dont la totale disparition entrainerait une décroissance sans précédent, défendant le développement d’une politique agricole qui ferait mourir un nombre incalculable de nos compatriotes — du fait d’être rendus incapables de manger à leur faim —, souhaitant abandonner l’usage du nucléaire et peut-être, par extension, celui d’être équipé d’une arme de dissuasion contre nos éventuels attaquants… Lui qui voulait qu’on cesse de s’aligner… s’est fait aligner par la réaction de 28 pays réunis contre les exactions de son mentor himself. Bim ! C’est un comble que le concept de l’arroseur arrosé vienne à point nommé mettre un frein à la mégalomanie de ce chefaillon de papier. Et puisque lui-même nous a mis au défi récemment de prouver qu’il eut un jour défendu Vladimir Poutine, je terminerai par ce court montage vidéo, qui montre le défi a été relevé et prouve qu’il a perdu.

Notes

Notes
1 relativement à l’anonymat qui recouvrait la décision des parrains et marraines avant cette occurrence électorale
2 à laquelle soit dit en passant, aucun des politiques de gauche encore en lice n’acceptent de participer
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x