État de notre résistance aux extrémismes

D’abord rendons-nous à cette évidence que c’est ici, dans ce microcosme de notre condition humaine dématérialisée, que se cristallisera l’enjeu des heures dans lesquelles nous sommes entrés par l’entremise de l’élection présidentielle. Chaque fois que j’entends le mot “résistance” dans les paroles d’extrémistes, fascistes, complotistes, anti.vax.tout, de socialo-transfuges, de journalistes corrompus, de politiciens adeptes de récupération et bien évidemment, dans celles des candidats d’extrême droite/gauche, mon sang ne fait qu’un tour et je me dis que nous, seuls, du bon côté du manche, sommes sur la bonne voie et avons le droit d’employer ce terme ; que nous, en résistance aux extrémismes, le faisons à bon escient.

L’intégralité de nos articles listés par ordre de parution

L’équipe de rédaction

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions connaître votre avis.x
()
x